Rechercher
  • Raphaël

La Reine Des Neiges 2 : les 7 étapes pour apprendre à devenir l'élu.e

[Lecture longue]


Avant de commencer, voici un lien vers la version audio, racontée par moi sur SoundCloud, si vous préférez :

ÉCOUTER CET ARTICLE EN VERSION AUDIO


La première fois que j'ai vu la Reine Des Neiges 2, au cinéma, j'ai eu 2 chocs.


1 physique : celui de ma fille, Charlie, qui se levait à chaque chanson et me mettait un coup quand elle partait trop loin dans l'envolée lyrique,

1 émotionnel : même si le choc mentionné précédemment m'a fait loupé pas mal de passages, j'ai senti le pouvoir spirituel du film.


Il m'avait envouté.

Même Charlie a fini par reconnaitre que RDN2 était BIEN AU-DESSUS de RDN1 (#fierté).

Je pense que l'essence même de ce film est un mélange entre :

  • Apprendre à changer notre point de vue sur des choses que nous pensions établies à jamais,

  • Faire le point sur notre potentiel mal-être pour se rendre compte que nous ne sommes pas encore arrivés à être vraiment "nous-mêmes"

  • L'importance de s'interroger en permanence, de devenir un chasseur de savoir et non un cueilleur de vérités.

Ce qui me fait établir un parallèle entre quête initiatique et chemin de l'apprentissage.

Apprendre et enseigner, c'est s’élever et c'est parfois se débloquer d'une situation de vie qui ne nous correspond pas.


A quoi cet article peut-il servir ?

  • Comprendre qu'apprendre, pour nous-même ou aux autres, nous permet en quelque sorte d'évoluer vers un stade supérieur de l'âme, de l'être,

  • Savoir comment appliquer les étapes de cette quête spirituelle de dessin animé dans notre quotidien pour devenir ce que nous rêvons de devenir secrètement,

  • Vous donner envie de découvrir les sources de mes souvenirs où je pioche mes anecdotes,

  • Vous faire enfin apprécier ce dessin animé dont vous avez envie de manger l'étui Blu-ray tellement vous n'en pouvez-plus de le passer en boucle,

  • Vous la raconter en soirée en disant qu'il y avait un double sens dans la reine des neiges 2.

Tout se déroule comme une quête initiatique, qui me ramène à d'autres expériences littéraires, cinématographiques ou ludiques que j'ai pu vivre et que je vais vous raconter plus bas.


Les étapes de la quête d'Elsa correspondent aux étapes qui nous conduisent à apprendre.


BONUS : Sans sage, pas de quête, alors je vais partager des citations du VRAI sage à la fin de l'article, j'ai nommé : Olaf.


**SPOILER ALERT** j'en dis beaucoup, alors ça vaut vraiment le coût de voir le film avant si ce n'est pas déjà fait ou au moins de lire le résumé détaillé Wikipedia !


Mais le revoir APRÈS cet article peut aussi être instructif, ne serait-ce que pour me dire que je me suis planté ...



[TL;DR] Le "Gruggy bag" :


Bon, je ne vous cache pas, ça va être long ... donc voici un résumé du déroulé des étapes de votre propre quête initiatique d'apprentissage.

Alors, où en êtes-vous ?

  • L'égarement : quelque chose cloche dans votre vie : ça va bien, mais pas complètement, qu'est-ce que c'est ?

  • La destinée : Si vous pouviez choisir n'importe quelle destination en prenant n'importe quel chemin sans aucun risque pour avancer dans votre vie, ce serait vers où et qu'aimeriez-vous apprendre pour y arriver ?

  • Les totems : quelles sont vos compétences actuelles, soft et hard, comment peuvent-elles se mélanger pour former quelque chose de nouveau, d'inédit ?

  • L'eau : quels sont vos vecteurs d'acquisition et de transmission de connaissances ? Les utilisez-vous bien ? Comment vous servez-vous d'internet pour apprendre ?

  • L'unité : Acceptez-vous vos forces et vos faiblesses, et dans quel cadre vos faiblesses deviennent vos forces pour apprendre et/ou enseigner ?

  • Le lieu inconnu : Faites le point sur les étapes intermédiaires d'apprentissage que vous avez achevées, d'où êtes-vous parti.e et qu'avez-vous mis en œuvre pour y arriver à chaque fois ?

  • La renaissance : Où vous sentez-vous le plus à l'aise pour enseigner aux autres, où avez-vous suffisamment de détachement pour être le meilleur prof ?


  • TIPS : On peut avoir un paquet de rites initiatiques dans nos vies d'humain.e.s, grands ou petits, et pour chaque quête ce déroulé fonctionne.


Et quelques phrases pour faciliter le parcours :

  • Toujours être dans la position d'apprendre,

  • Apprendre, c'est s'accomplir, s'accomplir c'est être vraiment soi,

  • Apprendre aux autres, c'est trouver un sens qui nous dépasse en plus de l'accomplissement personnel,

  • Les réponses qui nous manquent sont parfois chez celles.ceux à qui l'on apprend.


La quête initiatique d'Elsa


La première lecture du dessin animé illustre parfaitement l'histoire type de Disney : du contexte, un bonheur partiel, des difficultés et une chute (comme dans RDN1, dont j'avais fait une mini analyse video ici pour apprendre le story telling).


La deuxième lecture (enfin la mienne du mec complètement barré qui ne peut pas JUSTE regarder un dessin animé avec sa fille, comme tout le monde M*RDE !) est très spirituelle.


Et là aussi, on suit une trame bien reconnaissable, celle du rite initiatique.


Je n'ai pas la prétention d'avoir achevé ma quête, d'ailleurs nous en avons tous.tes plusieurs.

Je pense en avoir réussi quelques-unes,

Je pense être bloqué encore à certaines étapes dans d'autres...

Et je pense en avoir un grand nombre de nouvelles à découvrir.

Écrire m'aide à le réaliser, j'espère que cela vous aidera aussi.



ÉTAPE 1 : L'égarement, Elsa des Steppes


Le dessin animé commence, ça chante, en mode groupé, on à l'impression que tout va bien à Arendelle qu'on pourrait rebaptiser Woodstock.


Sauf que... Elsa, toute reine qu'elle est, ne va pas bien... Et pas juste en mode ado relou.

Elle est carrément dans un gros dilemme psycho de ne pas trouver sa place, qui me rappelle le marasme de Harry Haller dans le Loup Des Steppes.



En effet, celui-ci est partagé entre :


1/ Se prendre pour un "loup" solitaire à l'intérieur, très introverti, qui ne peut se ressourcer que dans la solitude et l'isolement (et qui dérive vers un état d'esprit suicidaire ...).


2/ Tout faire pour être accepté dans l'aristocratie bourgeoise de son époque qu'il exècre, tout en l'aimant, mais en la détestant, mais néanmoins en étant attiré, bref : il va pas bien le type.


Toute quête spirituelle commence par ce dilemme, cette impression de ne pas "convenir" au monde dans lequel on vit, de ne pas être à sa place.

Ce qui dérive en "essayer de comprendre pourquoi on est là", alors on cherche une sorte de "guide", quelqu'un qui peut nous éclairer, ce qui amène sur le chemin du rite initiatique.


Chez Harry, c'est Hermine, la fausse stupide. Harry apprend petit à petit à s'ouvrir aux autres, à faire preuve d'autodérision sur sa condition et donc redécouvre un peu le goût de la vie par l'absurde et l'humour en revenant à des choses plus terre à terre.


Chez Elsa, c'est sa mère (enfin au début elle ne sait pas que c'est sa mère, c'est juste une voix.... Ça aussi c'est très initiatique d'ailleurs), et nous allons voir comment elle évolue.

Quelle est cette étape pour nous ?


Je vous souhaite que non, mais nous avons tous.tes cette sensation "Elsa-esque", au moins une fois dans nos vies.

Ne pas se sentir à sa place, trouver des joies et des petits bonheurs dans le monde tel que nous le vivons, mais parfois en se couchant le soir, on fixe un peu le plafond en se disant qu'il manque un truc et en se demandant ce qu'on fout là et pourquoi ?


Ce moment d’égarement, il est superbe : parce que c'est d'en prendre conscience qui nous fait aller sur le début du chemin.


Et ce chemin, c'est celui d'apprendre :

Apprendre à manifester ce qu'on aime être ou faire,

Apprendre de nouvelles choses si cet égarement est une sorte de vide,

Apprendre des autres si on arrive à matérialiser ce que cet égarement représente et que l'on a le courage de le partager.

Apprendre à conduire sur le chemin de notre propre vie maintenant qu'on connait le point de départ.


Ce passage pas vraiment top a vivre est en fait une aubaine.

Et ce n'est pas simple de s'en rendre compte.


C'est souvent en écoutant/regardant/lisant une personne un peu providentielle que le "tilt" se fait, elle devient un guide éphémère ou longue durée.


Alors faites-le point :

Pourquoi ne vous sentez-vous pas complètement bien, que peut-il vous manquer ? Qui vous a aidé à l'identifier, à mettre quelques mots dessus ?



ÉTAPE 2 : La destinée, savoir que la matrice existe sans la voir


L’égarement, on l'a vu, c'est le nouveau point de départ d'Elsa.


Généralement, quand on est perdu, on utilise un GPS qui reconnait notre position et on cherche sa destination.

Idem pour la quête : on l'appelle destinée.


Il n'est pas encore question du chemin mais plutôt d'où l'on souhaite aller et pourquoi.

Elsa, elle a un peu de chance, il y a une voix qui lui raconte un peu le délire.

Même si contrairement au GPS, la voix parle d'une vague destination.


Après l’égarement vient le moment où elle sent que quelque chose existe pour elle ailleurs, que sa vie peut prendre une autre direction.

Elle prend conscience que son pouvoir n'a aucun sens si il est juste là pour être là.


Elle a quelque chose de plus grand qu'elle à accomplir.

Et elle a l'impression de l'avoir toujours su...

En fait, elle commence à savoir que la Matrice existe ...



La comparaison est évidente : Elsa, c'est Néo.


Et au début de RDN2, c'est Néo qui n'a pas encore rencontré Trinity, c'est juste un hacker de génie, qui mène une double vie, sans clairement savoir pourquoi, juste une intuition.


Et le jour où il rencontre Trinity, elle n'a pas besoin de finir sa phrase que Néo prononce déjà le nom de "Matrice".

Il sent qu'il doit découvrir ce que c'est. Comme Elsa.


D'ailleurs une comparaison de scènes est frappante :


Dans Matrix, quand Switch veut mettre le mouchard dans le ventre de Néo, Néo veut sortir de la voiture, Trinity le retient et lui dit "tu connais cette route, tu sais exactement où elle va, et je sais que ce n'est pas ce que tu veux être" (c'est la route qui mène chez lui), Néo hésite, referme la portière et reste dans la voiture.


Dans RDN2, quand Elsa entend la voie sur le balcon du château, elle chante (bon, ça c'est la base chez Disney hein), et elle veut écouter cette voix mais elle a peur...

Puis l'un de ses "sujets" l'interrompt dans un moment de pause et la ramène à la réalité de son rôle actuel : reine d'Arendelle. Elle retourne à son devoir sans aucune envie. En gros, elle n'est pas encore restée dans la voiture, elle.


Ces 2 scènes illustrent la puissance de l'attirance vers notre destinée face à notre vie actuelle, qui ne "fit" pas complètement ou pas du tout avec nos aspirations, nos envies profondes.

Quelle est cette étape pour nous ?


C'est le moment où l'on commence à réaliser que l'on veut s'accomplir dans quelque chose d'autre. Ou même une somme d'autres choses.


Ce quelque chose, comme dans tout apprentissage, est encore opaque, complexe, pas bien défini : mais on sait que l'on veut y aller.


On veut devenir entrepreneur, on veut prendre plus de responsabilités dans notre boite, on veut carrément changer de mode de vie, de métier, voyager, avoir un enfant ou accomplir ses rêves de gosse...


Mais nous sommes encore bloqués par la peur, qui nous retient à notre réel actuel.


On ne croit pas qu'il est possible pour nous d'apprendre quelque chose de complètement nouveau.

Il faut une grosse dose de courage pour se lancer.

Le courage du premier pas.


Et la dose de courage de ce premier pas n'est pas équivalente à la distance parcourue :

Ce premier pas est le plus important certes, mais il n'est que le premier d'une multitude, parce que l'on apprend jamais en un seul pas.


Mais vouloir apprendre, et pas juste savoir, est déjà une fantastique avancée.


"Il y a une différence entre connaitre le chemin, et arpenter le chemin" - Morpheus, Boss du Game de la vie.

Alors vous, qu'est-ce qui vous donnerait réellement envie ?

Quelle.s personne.s vous admirez et que croyez-vous qu'il vous manque pour être pareil ? Transformez cette croyance en apprentissages multiples et unitaires les plus simples possibles à ingurgiter.

Vous commenceriez par quoi ?



ÉTAPE 3 : Les totems, le 5ème élément et les Chacras


Pour accomplir sa destinée, il faut s'équiper, prendre ce que la nature nous donne.

(Ouais, je veux me recycler dans le dev perso)


En gros, faire avec ce que l'on a sous la main, là, maintenant.

Elsa le découvre au début du périple, en entrant dans la forêt enchantée.

Elle découvre les 4 totems : l'Eau, le Feu, l'Air et la Terre.


Ces totems sont ensuite illustrés dans le film par des "mascottes" que Elsa apprend une à une à apprivoiser, non sans mal, pour s'en servir ensuite dans sa quête.

Bon, là, c'est flagrant non ?



Elsa devient Leelou, mais sans le "syndrome Trinity" cette fois : elle peut et va s'en sortir toute seule, enfin grâce à sa sœur, comme d'hab.

(Anna, personnage le plus sous-côté de Disney alors que pas loin d'être la plus forte tous dessins animés de la marque confondus)


Les "éléments" sont souvent cités et utilisés dans les rites initiatiques : on doit rester longtemps sous l'eau, marcher sur le feu, sauter de très haut ou "creuser sa propre tombe" pour renaitre.


Mais il y a un comparatif qui colle encore plus à la RDN2 : la représentation des chacras et des éléments dans le Yoga.



On retrouve les 4 éléments de RDN2, et un dernier élément : l'Ether.

L'Ether, c'est ce qui nous entoure, tout le vide qui connecte l'ensemble, en d'autres mots : Elsa.


Sans éther, il est impossible que les autres éléments existent et qu'ils puissent fonctionner.

A l'inverse, sans le pouvoir d'Elsa, donc sans l'éther, il n'y a pas d'équilibre dans les éléments.


Et c'est en apprenant à les connaitre et à les utiliser qu'Elsa créé une harmonie entre les éléments.

Et elle à besoin de cette harmonie pour accéder au savoir.

Quelle est cette étape pour nous ?


Ici, c'est le sujet de nos compétences, de ce que l'on a d'inné et ce que l'on arrive à acquérir.

Hard ou Soft Skills.


Après s'être égaré.e et avoir compris sa destinée, il est temps d'agir, et on agit pas sans équipement.

A chaque fois que l'on va apprendre quelque chose de nouveau, un nouveau totem ou un nouvel élément, notre palette s'agrandit et nous sommes dans la capacité de créer des nouveaux mélanges, d'inventer de nouvelles couleurs.


Nous créons notre propre harmonie.

Nous donnant ainsi la possibilité d' "innover", et je cherche à utiliser ce mot de la façon la plus noble possible, sans racolage ou buzzwording.


Qu'est-ce qu'innover ? Selon feu M. Christensen, c'est l'art de poser des questions, d'observer, de mélanger ensemble des choses qui n'ont rien à voir, de réseauter et enfin tester.


Mélanger nos savoirs et nos pratiques, venant chacun d'environnements différents, nous fait créer quelque chose de spécial et particulier, d'inédit parce que propre à nous et notre vécu.

Plus nous apprenons de nouvelles compétences, plus nous pouvons créer de nouvelles combinaisons uniques.


Et plus nous devenons capables à notre tour de les enseigner avec notre touche personnelle.


Nous sommes la pièce maitresse qui permet à des savoirs et des expériences diverses sans rapport immédiat d'avoir un "sens" complémentaire et original.


Alors faites la somme de tout ce que vous savez, dans tous les domaines confondus.

Que pourriez vous associer ensemble pour accomplir quelque chose de nouveau ou pour former quelqu'un de la façon la plus inédite qui soit ?



ÉTAPE 4 : L'eau comme vecteur de transmission et Malhorne


Maître Olaf en parle assez vite dans le film : l'eau aurait une mémoire.


Ceci est tiré d'études ou du moins de théories scientifiques qui tendraient à prouver que l'eau garde en mémoire des molécules ou atomes des différents êtres animées ou inanimés qu'elle a traversés.

Toute la communauté scientifique est loin d'être d'accord avec cette théorie.


Mais c'est une composante hautement spirituelle, et bien mise en avant dans RDN2 :

  • Sans la mémoire de l'eau, impossible d' avoir un échantillon de la bataille entre Arendelle et les Northuldras quand Elsa congèle le vent.

  • Sans la mémoire de l'eau, impossible de revoir une dernière fois les parents des deux sœurs sur l'épave de leur bateau.

  • Sans la mémoire de l'eau, impossible de voir les scènes du passé en statues de glace sur l'ile mystérieuse.

  • Et enfin, sans la mémoire de l'eau, impossible de ressusciter Olaf avec tous ses souvenirs à la fin du film.

  • Sans compter sur la rivière qui mène à Ahtohallan et qui nous berce tout le film.

L'eau a une signification très emblématique dans toutes les religions comme on peut le découvrir ici.


Mais la meilleure représentation de l'eau comme vecteur spirituel, je l'ai lu dans ce livre :



Dans cette tétralogie que j'ai adorée dans ma jeunesse, il est question d'un personnage qui se réincarne éternellement en conservant sa mémoire et qui peut accéder à des mondes parallèles grâce à des couloirs d'eau, dont l'ouverture est à chaque fois une simple source.


Ces courants d'eaux lui permettent d'accéder à la connaissance des autres univers où d'autres êtres, comme lui, ré-incarnables à l'infini, progressent.


Et ces passages peuvent aussi lui permettre d'accéder à d'autres endroits dans son monde à lui, extrêmement rapidement.

Quelle est cette étape pour nous ?


Dans le film RDN2 : pas d'eau = pas de transmission des informations.

Dans Malhorne : pas d'eau = aucun moyen d'accéder rapidement à ce qu'il se passe ailleurs.


Pour nous, et en atténuant le côté spirituel j'en conviens, l'eau c'est Internet.


Notre meilleur moyen d'apprendre des nouvelles choses se situe dans cet outil.

Il ne nous dit pas pourquoi apprendre, mais il nous aide sur tout le reste.

C'est également le meilleur moyen d'apprendre aux autres ensuite.


Quand vous savez ce qui cloche, quand vous avez trouvé votre voie et que vous vous êtes entouré.e de vos meilleures compétences actuelles, c'est le moment d'aller en chercher d'autres ou de diffuser les vôtres grâce à ce média.


Cela n'enlèvera jamais les bénéfices des voyages réels, des livres rangés dans une bibliothèque et leur odeur si caractéristique,


Cela n'enlèvera jamais le plaisir intense de découvrir un film au milieu d'une salle obscure et encore moins de pouvoir approcher une œuvre ou une antiquité dans un musée.

(Charlie, ses délires ce sont les déesses grecques et les momies du Louvre .... Ouais, glauque).


Mais internet à l'immense avantage d'être là, juste à côté de nous.

Dans notre poche, sur notre bureau ou installé.es dans notre canapé.

On peut tout commencer, ici et maintenant.


Il ne s'agit pas d'être rivé sur internet à longueur de journée, mais plutôt de savoir pourquoi on y va et qu'est-ce que l'on en retient.


Et vous ? Comment utilisez-vous internet ? Que/qui suivez-vous ? Pourquoi ? qu'est-ce que cela vous apprend ? Comment apprenez-vous aux autres, quelles informations transmettez-vous et comment ?



ÉTAPE 5 : l'unité, la base des causeries de M. Lopvet.


Elsa n'est rien sans Anna. On l'a vu dans la RDN1.

Anna a beaucoup de mal sans Elsa. C'est une des leçons de RDN2.


Et je pense que c'est une représentation spirituelle voulu dans cette duologie (bien sûr j'invente des mots).

Elsa et Anna sont la représentation d'une seule et même personne, de notre capacité à être le meilleur et le pire de nous-même, en même temps.


De pouvoir être Elsa qui glace tout le royaume d'Arendelle ou d'être Anna qui lutte contre des géants monstres de pierre à mains nues.

Mais aussi de pouvoir être Elsa qui traverse les océans en quête de vérité pour aider le monde ou Anna qui risque tout dans un amour incertain emballée par ses émotions.


L'une n'a pas de pouvoir mais du courage à revendre.

L'autre voit et sait des choses d'un niveau supérieur mais a beaucoup de mal à se connecter à la réalité.


Et ce qui les rend "magiques", ou en tout cas ce qui leur permet d'avancer, c'est leur capacité à accepter ce qu'elles sont, à être vulnérables et transparentes, ce qui ne les empêchent pas d'être bienveillantes et combatives.


Et ça, c'est l'enseignement "Lopvet".



J'ai connu ce .... Bah en fait je ne sais pas lui donner un qualificatif métier ou thématique.... Cet homme "à part" grâce à mon pote Thibaud, et merci encore pour ça !


Depuis, j'ai du regarder/écouter entre 8 et 10h de Franck Lopvet.

Alors je préviens, il peut être très "ché-per" (en ce moment j'apprends le verlan à ma fille, déformation....).


Mais il y a un enseignement qui me touche particulièrement :

Selon Franck (ouais carrément, c'est mon pote), la vie te renvoie ce que tu lui envoies.


Si on se dit profondément, consciemment ou non : "j'ai besoin d'argent !"

La vie ne va pas nous envoyer de l'argent, elle va nous envoyer que l'on a besoin d'argent.


Et elle le fait de plein de manières mais surtout à travers les gens que l'on rencontre, que l'on côtoie.


Et pour Franck toujours, chaque personne est surtout une image de nous-même, elle reflète une partie de nous, bonne ou mauvaise.


Et tant que l'on n'accepte pas qui nous sommes, nous sommes déçus et énervés par les gens, par le monde en général.


Accepter que nous ne sommes pas tout bien ou tout mal,

Accepter que nous sommes égoïstes aussi bien qu'altruistes,

Accepter que le bon et le mauvais en nous est ce qui nous caractérise et ce n'est pas si moche qu'on le croit,


Tout cela aide à envoyer des meilleurs messages à la vie, et donc avoir de meilleurs retours.

Attention, cela ne veut pas dire que l'on ne peut pas s'améliorer, devenir une meilleure version de soi,


Il dit juste que tout ce que nous faisons, faisons-le en conscience et par volonté,

Pas parce que nous "devons" ou il "faut" le faire.


Elsa est égoïste majoritairement, ce qui n'en fait pas une personne détestable.

Anna est altruiste majoritairement, ce qui n'en fait pas une personne sans défaut.

Elsa capte les signaux et a une vision à long terme, ce qui ne la rend pas forcément heureuse.

Anna est impulsive et écoute trop ses émotions, ce qui ne fait pas d'elle une personne infréquentable.


La vie est un équilibre, fluctuant.

Et plus on l'accepte, plus on se montre tel que l'on est, plus nous nous aimons.

(Fin du chapitre Coelho-Lévy-Musso).

Quelle est cette étape pour nous ?


Je pense que c'est la partie la plus dur de l'apprentissage, que ce soit dans le cas où nous apprenons nous-même, ou dans le cas où nous enseignons aux autres.

En tout cas, pour moi c'est dur.


Savoir rester humble, être emphatique, donner tout ce que nous sommes : ne pas se limiter à donner ce que nous pensons être la meilleure partie de nous,


Prendre conscience que notre vulnérabilité est une force et qu'elle nous aide à apprendre autant qu'elle nous aide à enseigner aux autres.


Être conscient.e du fait que nous ne savons pas grand chose individuellement, ainsi ne pas avoir peur du ridicule infondé de dire "je ne sais pas" ou de la honte imaginaire de demander "pourquoi ?".


Le premier apprentissage est celui d'apprendre de nos actes, de nos difficultés/erreurs et de nos qualités/succès.

S'accepter est le niveau supérieur.


Et vous, quelle partie de vous avez-vous du mal à vous avouer ?

A vous même et aux autres ?

Et si vous vous en serviez pour apprendre des nouvelles choses sur le sujet ?

Ou au contraire, devenir vulnérable et enseigner aux autres en utilisant cette ou ces failles ?



ÉTAPE 6 : Le lieu inconnu, le besoin d'élever des Chocobos


Dans toute quête, il y a un lieu secret, un endroit qui n'existe pas mais qui existe quand même un peu, ou alors qui existe carrément aux yeux de tous mais dans lequel les non initié.es ne peuvent pas aller/rentrer.


Dans la RDN2, ce lieu c'est Ahtohallan.

Cette île n'existe sur aucune carte.

Aucun plan clair pour y aller au début, on sait juste que c'est au Nord.


Ce lieu, dans l'imagerie spirituelle, c'est le sommet de l'initiation.

Ce n'est pas un simple plan qui y mène, mais l'acquisition de nouvelles compétences, de nouveaux savoirs, de la pratique, de l'état d'esprit nécessaires pour mériter d'y entrer.


Elsa doit maitriser les 4 éléments pour y arriver.

Elle doit écouter la voix et lui faire confiance.

Et surtout, elle doit être patiente, résiliente et persévérante.

C'est à ce prix qu'elle obtient la sagesse.


Et, toute proportion gardée, j'ai vécu cette sensation à 15 ans en .... jouant à Final Fantasy VII



Dans ce jeu aussi il existe des îles inaccessibles, elles sont ou ne sont pas sur la carte mais on peut les localiser en "planeur", l'aéronef des héros.

Sauf que l'on ne peut pas se poser dessus.


Et moi, je voulais absolument aller sur l'une d'elle pour choper un sort magique qui invoquait les Chevaliers De La Table Ronde.

(Et pas ceux de Kaamelott "si y voit c'que j'veux dire", les vrais quoi !)


Seulement, l'unique moyen d'accéder à ces îles, c'était d'avoir un Chocobo d'Or.

Un Chocobo, c'est un genre d'autruche.

Ils en existe plein, de couleurs différentes, et pour obtenir des couleurs en particulier, il faut créer un élevage : les accoupler en mélangeant les couleurs, élever leur niveau sportif en les faisant courir et surtout leur donner une alimentation spécifique.


Donc pour obtenir un Chocobo d'Or, il faut 6 étapes, au moins 30 courses, 6 ou 7 noix différentes dans 6 ou 7 lieux loin les uns des autres pour au total mélanger 4 ou 5 couleurs.

En gros, créer un Chocobo d'Or, c'est un jeu dans le jeu, et ça prend beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps.


Je l'avoue 20 ans plus tard : j'ai triché....

J'avais trouvé un livre de "tips" qui expliquait toutes les étapes, parce que je galérais avec mes Chocobos.


Et j'ai fini par trouver mon invocation magique au bout de 57 heures de jeu, même en trichant.


Apprendre des nouvelles choses jusqu'à devenir expert prend du temps.

Dans un jeu, il y a des raccourcis, dans la vie non, enfin on croit que si, mais ils ne sont pas viables à long terme.

Quelle est cette étape pour nous ?


On a beau avoir été égaré, puis finalement avoir rencontré notre destinée, avoir les meilleurs outils et être conscient de nos forces et faiblesses, et bien ce n'est pas suffisant.

Maintenant, il va falloir forger !

Et c'est long...


Rien ne s'apprend en 1 heure.

Rien ne nécessite non plus 1000 jours pour le maitriser en grande partie.

L'équilibre est entre les 2.


Et pour y arriver, les qualités d'Elsa sont essentielles : Patience, Résilience et Persévérance.

Nul.le ne peut apprendre complètement sans ces qualités.

Nul.le ne peut enseigner aux autres sans ces qualités.

Et ces qualités s'apprennent par la pratique.


Mais j'ai menti plus haut : il y a des raccourcis en fait.

Notre vécu.

Nos souvenirs, nos anecdotes, nos expériences passées, le temps que nous avons DÉJÀ utilisé à plein d'autres choses.


Tout ce temps et ces expériences confondus nous offre une fantastique opportunité pour apprendre plus vite ou savoir comment l'enseigner autrement.


Puisez dans votre vécu pour savoir comment vous avez appris à apprendre,

Les méthodes qui vous ont le plus aider à apprendre sont certainement les premiers enseignements que vous pouvez transmettre aux autres pour qu'ils avancent.


Quels sont vos meilleurs apprentissages, et pourquoi ?

A quel moment avez-vous pensé "je n'y arriverai jamais", jusqu'à y arriver, et comment avez-vous fait ?



ÉTAPE 7 : La renaissance, quand Elsa devient Gandalf


L'apothéose de l'initiation spirituelle est souvent représentée par une mort et une renaissance.

Dans certaines coutumes, le rite exige carrément de rentrer dans un cercueil, voire d'être enterré complètement ou partiellement.


Et cet acte nous fait arriver à la "Vérité" ultime.

C'est la révélation du "Secret".


Elsa découvre le "Secret" en plein cœur d'Athoallan : c'est bien son grand père, alors roi d'Arendelle, qui a attaqué les Northuldras en premier.

Pire, l'acte était prémédité puisqu'il a même construit le barrage dans le but de les amadouer afin de conquérir leurs terres et leurs savoirs plus tard.


Au moment où elle apprend la vérité, Elsa l'envoie en message à Anna sous forme d'une statue de glace, puis meurt sur le coup.

A la destruction du barrage (Merci Anna, as usual), c'est le moment de la renaissance d'Elsa.


Mais elle revient différente, elle a élevé son niveau spirituel.

Elle est plus détachée, avec beaucoup de distance.

Elle en vient même à laisser sa place de Reine à sa sœur.

Elle est dans ce monde, mais plus de ce monde.

Elle est l'élue.


D'ailleurs, elle est partie en robe bleue, la voilà revenir en robe blanche, et je peux bien comparer les différences entre les deux robes tous les jours puisque, évidemment, Charlie a les deux ...


Ça ne vous rappelle rien ? Bien sûr que SI !



On voit EXACTEMENT la même transformation dans le Seigneur Des Anneaux, quand Gandalf le Gris devient Gandalf le Blanc.


Pour rappel, Gandalf, le guide de la fraternité de l'Anneau, est un magicien de 2000 ans, très pote avec Frodo, le héros de la trilogie du Seigneur Des Anneaux.

Pendant la quête qui doit amener à détruire l'anneau, et le grand méchant Sauron par la même occasion, un passage difficile survient.

Dans la Moria, Gandalf protège sa tribu en combattant un Balrog, monstre très très balèze, sur un pont.

Il tombe du pont et meurt....


... Pour renaitre dans le Seigneur Des Anneaux 2, où il devient Gandalf le Blanc : beaucoup plus puissant mais aussi plus étrange.... Loin de ses amis même quand il est à côté, mentalement absent, il parle de "Gandalf" comme si ce n'était pas lui... Ché-per quoi ....


Alors "les experts" ne sont pas tous d'accord, mais l'élévation subit pendant sa mort l'aurait amené soit à devenir chef de son espèce, les Istari, soit carrément à devenir membre de l'espèce supérieure : un Maiar.


BREF, il a subit une élévation spirituelle qui le rend plus fort, plus serein, mais qui met plus de distance sur le monde, l'aide à prendre plus de recul et à devenir plus humble.


Ce n'est pas sans rappeler Néo qui ressuscite dans la Matrice et qui la voit pour la première fois, telle qu'elle est réellement, autrement dit une suite de 0 et de 1 écrits en vert.

Quelle est cette étape pour nous ?


C'est l'apogée de la transmission.

Alors non, on ne va pas devenir très chelous, à briller d'une lumière blanche et à parler de nous à la 3ème personne,


Il s'agit plutôt de cette tendance que l'on appelle "flow", cette capacité à ne plus voir passer le temps lorsque l'on est complètement absorbé par ce que l'on fait.

(genre moi en écrivant cet article de 12 000 lignes).


C'est aussi la capacité de se rendre compte que plus on apprend, plus il reste à apprendre,

mais plus étrangement nous nous sentons à l'aise avec le sujet, sans plus aucune peur du ridicule.

Ce qui nous rend plus tolérants, à l'écoute, simples, essentiels avec celles.ceux qui apprennent.


Alors dans la vraie vie, cet état n'est pas permanent, il se cultive régulièrement pour être atteint périodiquement.

Il s'acquiert par la création du contenu que l'on souhaite transmettre, tout en ayant préalablement consommer le contenu qui nous aura permis d'apprendre.


Et nous avons tous quelque chose à transmettre dés demain,

Cherchez bien :

  • Cette vieille recette que vous cuisinez instinctivement,

  • Ce job que vous exercez depuis des années avec des parties que vous maitrisez et qu'un débutant mourrait d'envie de savoir maintenant,

  • Cette façon particulière de s'entrainer au sport qui vous semble évidente et simple aujourd'hui mais qui pourrait changer la vie d'un novice démotivé et triste...

Évidemment, tout existe déjà sous une forme ou une autre, dispensé par un nombre incalculable de "professeur.es", et pour autant, vous trouvez que tout le monde sait déjà tout, vous ?


Parfois, il nous a juste manqué la clé d'une porte qui nous semblait infranchissable, que quelqu'un a fini par nous donner,

Et vous êtes forcément cette clé pour quelqu'un, comme plusieurs l'ont été pour vous, apprentissage après apprentissage, porte après porte.


Alors, dans quel domaine prenez-vous le plus de hauteur ? Dans quelle thématique vous avez le plus d'aisance tout en sachant que vous ne savez pas tout ? Où vous sentez-vous le.la plus serein.e ?






Notre vie réelle n'est qu'une suite d'initiations.

Cette suite ne se déroule que lorsque nous avons le courage de reconnaitre qui nous sommes et tout ce que nous avons encore à savoir,

Sans pour autant chercher à devenir celui ou celle qui sait tout.


Pour résumer, voici la meilleure chanson Disney de tous les temps pour moi (pourtant, c'était très chaud de détrôner Vaiana, "bleu lumière"...)

Elle résume le sens de cette quête et le besoin de l'emprunter :


Si nous arrivons à apprendre quelque chose de nouveau dés que quelque chose nous intéresse,


Et si nous développons notre capacité à transmettre aux autres et à apprendre d'eux,

Alors nous avons accompli une étape supplémentaire d'élévation et nous pouvons en entamer une nouvelle, encore et encore.


C'est ainsi que nous devenons notre propre "élu.e".

Quel que soit notre point de départ, aujourd'hui, là, maintenant.


Parce que le pouvoir, ainsi que le secret de notre élévation au rang "d'élu.e", sont en nous.

Et si vous avez un doute, il faut revoir Kung Fu Panda (un prochain article ...)


Voilà pourquoi j'ai créé le Grug.club.

Et voilà pourquoi vous y avez toute votre place, pour apprendre ou enseigner.



BONUS : Olaf, le sage


Difficile à imaginer je sais, mais pourtant si, Olaf est le vrai sage du film, et grâce à la RDN2, il a peut être atteint le TOP 3 des sages Disney all-time

(yep, j'ose le clash qui ne va pas plaire à tout le monde : il dépasse Rafiki pour moi).



Qu'est-ce qu'un sage sinon celui qui sait qu'il ne sait pas et qui pose des questions pour apprendre ?


Je vous laisse avec quelques-unes de ses perles en citation, sans commentaire, à vous de voir ce qu'elles vous inspirent :

  • "T'inquiètes-tu de savoir que, dans la vie, rien ne dure éternellement ?"

  • "Contrôles juste ce que tu peux quand tout te semble incontrôlable : fais avec ce que tu as."

  • "Vous êtes tous contre moi, mais ça ne veut pas dire que vous avez raison."

  • "Une forêt enchantée est un lieu de transformation, et j'ai hâte de savoir en quoi chacun de nous va se transformer !"

  • "Grandir, c’est savoir s’adapter."

  • "Comment vous gérez les problèmes de plus en plus complexes qui viennent avec la maturité ?"

  • "Tu dis que rien ne change mais moi, depuis quelque temps, je ne vois que ça, des choses qui changent !"

Rejoignez le club pour révéler qui vous êtes

99 vues